Gloire à Dieu et paix sur la terre !

Édito – n°29 –  Décembre 2012 janvier 2013

La guerre en Syrie s’intensifie ; le conflit  Israël- Palestine  s’envenime de plus en plus ;  la guerre en Afghanistan perdure depuis des années ;  des rebelles envahissent le Kivu au Congo, une guerre se prépare au Mali afin de chasser la milice de l’Aqmi qui s’était imposée dans le nord de ce pays et y a décrété la loi charia… Chaque conflit armée provoque sont lot de  victimes innocentes  qui se comptent par milliers ainsi que des  dommages et destructions incalculables.

Alors que le monde est en guerre en tant de lieux et que la force de la violence, de la guerre et de l’oppression semble croître et se multiplier   nous nous préparons à fêter  la naissance de Jésus, Emmanuel – Dieu avec nous –  il vient au milieu des  violences  et des injustices, il vient au sein de la misère et de la souffrance…

Il est né dans la pauvreté, il a subit les injures, il a enduré toutes les douleurs… mais il arrive avec cette bonne nouvelle  « Paix sur la terre ! »

Et il se met à la tâche avec nous pour aplanir… la méchanceté… la souffrance, le péché et la mort.

Noël annonce à tous une Bonne Nouvelle un message de joie et d’espoir pour tous les peuples.

« Paix sur la terre ! »

Noël nous invite à cheminer aux côtés de ceux qui souffrent de la violence et à faire acte de solidarité avec ceux qui luttent pour la justice et la paix.

Mirana Diambaye

50 jours de Pâques à Pentecôte !

Édito – n°26 – Avril-mai-juin 2012

Il fallait bien ça !
Oui, il fallait bien ça, tout ce temps pour que les disciples digèrent les événements de Vendredi Saint et de Pâques. Pour qu’ils les digèrent à plusieurs niveaux. A l’issue de la digestion, tous les nutriments parviennent dans nos organes et nos muscles et nous donnent l’énergie nécessaire pour que notre corps fonctionne. Pour les disciples, il fallait qu’ils puissent accepter, comprendre et reprendre courage avant de poursuivre leur mission. Pas facile d’accepter et comprendre la mort puis la résurrection du Christ, de celui qu’ils ont suivi depuis tant de mois à travers tout le pays et au contact de toutes les composantes de la société de l’époque. 

Oui, il fallait bien 50 jours !  More »

Copyright © All Rights Reserved · Green Hope Theme by Sivan & schiy · Proudly powered by WordPress